• back
  • PARTENARIAT UE-AFRIQUE - LANCEMENT DU PROGRAMME D’APPUI AU SECTEUR COTON - L’ITC PRINCIPALE AGENCE D’EXÉCUTION DU PROGRAMME

  •  

    Partenariat UE-Afrique - Lancement du programme d’appui au secteur coton - l’ITC principale agence d’exécution du programme

    ITC Communications
    November 22, 2013

    L’inauguration du «Programme d’appui à la consolidation du Cadre d’Action du Partenariat UE-Afrique sur le coton» aura lieu le lundi 25 novembre 2013 de 15h à 18h à la Maison ACP, au 451 avenue Georges Henri, à Bruxelles.


    Le Centre du commerce international (International Trade Centre - ITC) bras technique de Nations Unies (ONU) et de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), a été désigné par l’UE comme agence d’exécution pour la promotion du coton africain de qualité et la mise en œuvre d’une stratégie régionale d’ouverture à de nouveaux marchés.


    Doté d’un budget de 11 millions EUR sur quatre ans, l’ITC dans le cadre de ce programme poursuit son assistance technique dans le secteur coton entamée lors du Programme d’Appui au Cadre d’Action du Partenariat UE-Afrique sur le coton qui s’est terminé avec succès en 2012 (initiative ‘Tous ACP’).


    Le mandat confié à l’ITC a pour objectif spécifique de mettre en œuvre de manière concertée les stratégies régionales du secteur coton à l’échelle du continent africain. L’approche retenue par l’ITC vise à l’amélioration de la compétitivité, la création de valeur ajoutée et la viabilité des filières cotonnières africaines de manière à optimiser les revenus des producteurs. Son objectif final est de contribuer au développement durable du secteur cotonnier panafricain.


    « Le Programme permettra d’approfondir le travail qu’a fait l’ITC dans un secteur qui assure des revenus à des millions de personnes en Afrique », a déclaré Mme Arancha González, la Directrice exécutive du Centre du Commerce International. Elle ajoute : « En stimulant la compétitivité africaine dans la filière coton et en nouant ou resserrant les liens avec de nouveaux partenaires commerciaux, notamment en Asie mais également en Afrique, notre approche permet l’insertion des PME africaines dans les chaînes de valeur mondiales. »


    Parmi les principaux résultats déjà réalisés par l’ITC dans le cadre de Programme ‘Tous ACP’, on citera l’élaboration de trois stratégies régionales validées par les parties prenantes du secteur coton ainsi que le renforcement des capacités des associations d’appui à la production. Grâce à l’appui technique de l’ITC les égreneurs ont pu réduire la contamination du coton dans le processus d’égrenage pour une meilleure qualité, conduisant in fine à un meilleur prix de vente sur le marché. L’accent mis sur la qualité du coton et sur une coopération commerciale de long terme porté par l’Association cotonnière africaine (A.C.A) et l’Association des producteurs de coton africains (AProCA) a permis l’amélioration de l’image du coton africain.

     
    Dans la continuité du Programme précédent, les partenaires techniques sont l’ITC et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). La FAO interviendra sur la diffusion des bonnes pratiques agricoles répondant aux préoccupations liées à l’amélioration de la productivité. L’ITC, quant à lui, se focalisera sur la bonne mise en œuvre des stratégies régionales, la professionnalisation des acteurs et la valorisation du coton africain vers de nouveaux marchés-cibles. Les mesures de promotion cibleront notamment le Bénin, le Mali, le Sénégal, le Tchad, la Tanzanie, la Zambie et l’Ouganda. 


    L’assistance technique de l’ITC porte sur trois composantes principales:


    1. Mise en œuvre des stratégies régionales par le renforcement des Comités de Suivi UEMOA, CEEAC et COMESA dans les domaines suivants:
     Mobilisation des ressources
     Plaidoyer politique
     Veille économique et stratégique
     Gestion axée sur les résultats


    2. La promotion du coton africain, en renforçant : 
     Les capacités commerciales
     La réduction de la contamination au niveau de la production en collaboration avec les filateurs asiatiques.
     Le développement de relations d’affaires  avec les usines de filature conduisant à des primes pour les égreneurs du coton non-contaminé.


    3. La création de valeur ajoutée à travers :
     L’introduction de technologies à faibles coûts pour la transformation traditionnelle de la fibre, notamment au Burkina Faso et en Zambie.
     Le développement de la coopération Sud-Sud par un partenariat technique ; d’une part, entre l’Inde et la Zambie et d’autre part, entre l’Ethiopie, la Zambie et le Burkina Faso.

     

    L'ITC aide les petites et moyennes entreprises dans les pays en développement et les économies en transition à devenir plus compétitives à l’export, contribuant ainsi à un développement économique durable dans le cadre du programme de l'Aide pour le commerce et des objectifs du Millénaire pour le développement.

    Please cick here to download a PDFversion